21 juin 2008

N'y a-t-il que l'écho qui puisse nous répondre?

Quand le monde déborde de ces haines familières

Que reste-t-il encore pour tenter de les faire taire?

Un rayon de soleil pourrait-il les faire fondre?

N’y a-t-il que l’écho qui puisse nous répondre?

Quand le vide béant nous crie qu’il nous attend

Faut-il l’écouter, se précipiter et tomber dedans?

La beauté de la Terre n’est-elle qu’une illusion?

Et la foi de nos prières, menacée d’extinction?

Quand le coeur ne bat plus que par vile habitude

La vie n’est-elle vouée qu’à une lente lassitude?

Peut-on vaincre le refrain des journées monotones?

N’y a-t-il donc plus rien pour briser ce sort morne?

Regardons-nous notre existence avec les yeux du coeur?

Nous souvenons-nous de ce qu’est le vrai bonheur?

N’y a-t-il plus de place pour vivre des passions?

Le grand amour n’en porte-t-il plus que le nom?

J’ose croire qu’il n’en est rien et qu’il triomphera

Qu’il guidera ma vie jusqu’au temps du trépas

Qu’il reprendra ses droits et changera le monde

Pour nous faire apprécier la moindre des secondes

17:49 Écrit par Kardream | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.