29 octobre 2008

Peut-être bien

Peut-être bien que ce qu’on voit n’est que le reflet de ce qu’on veut voir et que ce qu’on entend, celui de ce qu’on veut bien entendre. Le cerveau a cette capacité de créer un contraste où il n’y en a pas, de manière à ce que des objets de même couleur paraissent être de couleurs différentes. Le phénomène avec les sons est similaire. Le cerveau parvient à émettre des signaux indiquant qu’il y a un son là où il n’y en a pas, ce qui fait croire à beaucoup de gens qu’ils entendent des voix.

Partant de là, on peut se demander si les témoins des procès sont vraiment fiables, si ce qu’ils vont dire ne va pas être influencé par ce qu’ils croient avoir vu, parce que cela peut changer la vie de plusieurs personnes, un innocent peut être enfermé à tort et un coupable remis en liberté.

D’un autre côté, cela permet d’appréhender le monde autrement, de lui donner une dimension différente. C’est la source d’un questionnement sur les limites de l’être humain et un puits inépuisable pour l’imagination. C’est l’infinité des possibles à la puissance exponentielle. Cela fait partie de ce qui met de la saveur dans la vie et j’espère avoir toujours ce regard unique sur ce qui m’entoure, ce zeste de folie qui m’est propre et me caractérise.

17:00 Écrit par Kardream | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.