19 novembre 2008

Mon tout petit papillon

C’est avec un jour d’avance que j’honore ta mémoire

Petit ange aux cheveux d’or, mon tout petit papillon

Tes ailes battent dans mon coeur les notes du désespoir

Cette symphonie de souvenirs, de regards, d’abandon

Je n’ai pas su apprivoiser la douleur malgré les années

J’aurais voulu ne garder de toi que ta belle insouciance

Car le manque de toi est une blessure sans cesse avivée

Et quoi que je fasse, chaque jour que Dieu fait j’y pense

Que je reste proche du lieu où pour toujours tu reposes

Ou que je parte, que je fasse d’innombrables voyages

J’ai à jamais au coeur la piqûre des épines d’une rose

Mon petit ange, mon petit papillon qui n’a plus d’âge

Aujourd’hui, j’ai quatre ans, je suis encore une enfant

Et le temps, pour moi, n’a pas la moindre importance

On’ dit qu’il guérit tout, ‘on’ ment vraisemblablement

Et mon coeur blessé bat de toute la force de l’innocence

16:07 Écrit par Kardream | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.