07 novembre 2009

Quand tes silences

Quand tes silences se confondent avec l'écho de l'oubli

Et que le voile de l'absence ne se déchire plus sous mes cris

Souffrir, croiser le fer pour ne plus croiser les doigts

Et mourir, croiser l'enfer de ne plus croiser tes bras

Quand les réponses arrivent bien avant les questions

Et que la nuit ne masque plus les fruits de l'abandon

Mentir pour couvrir les blessures d'un manteau ignifuge

Et trahir, pour n'être plus à tes yeux qu'un vil transfuge

Quand mon coeur saigne de n'être pas près de toi

Et d'être privé du droit d'entendre le son de ta voix

Renier tout ce en quoi j'ai espéré et tout ce en quoi j'ai cru

Et trembler d'effroi parce que dans le miroir je ne me reconnais plus

Quand la solitude referme ses bras d'acier autour de moi

Et que dans mon coeur ne brûle plus qu'un soleil froid

Pleurer parce qu'il ne reste plus rien d'autre à faire

Et prier pour qu'enfin ton silence parvienne à se taire

21:00 Écrit par Kardream | Commentaires (1)

Commentaires

bonjour Kardream contente de te revoir
je me suis plusieurs fois demandé ce que tu devenais
triste de ce que je lis
je t'envoie de gros bisous virtuels
prends bien soin de toi

Écrit par : Macedoine/Animusiques | 07 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.