16 septembre 2011

Et ce n'est pas tant l'endroit

Je me sens comme ceux qui quittent la maison où ils ont toujours vécu et qui ne veulent pas s'en aller, pour aller vivre ailleurs, à cette différence près que je n'ai pas quitté ma maison. J'ai quitté un autre endroit, qui était comme une seconde maison pour moi. Et ce n'est pas tant l'endroit que les gens qui vont me manquer, cruellement, surtout une certaine personne, qui a pris dans ma vie une place que je n'aurais jamais pensé lui accorder. J'ai ressenti une douleur d'une violence difficilement imaginable pour qui n'a pas vécu ce genre de choses. La décision de m'en aller a été extrêmement pénible à prendre puisqu'elle me prive de sa présence, de son regard dans lequel je trouvais l'indispensable réconfort dont j'avais besoin. Comment ne pas avoir envie de hurler que cette situation est intolérable et que je voudrais revenir en arrière, mais que je ne le peux pas? Il m'a fallu du courage pour prendre cette décision, mais il m'en faudra plus encore pour en accepter les conséquences. C'est un saut dans l'inconnu que j'aurais préféré éviter et que je crains de regretter, si je ne le regrette pas déjà. Qu'il est dur de prendre les bonnes décisions aux bons moments!

20:29 Écrit par Kardream | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.