10 août 2012

Cette sourde symphonie

Les battements de mon coeur se répercutent jusqu'aux confins de l'univers, tambourinaire de l'amour que je vous porte et qui n'obéit à aucune loi. Mon coeur le clâme haut et fort, pour que chacun le sache, qu'il n'aime que vous. Cette sourde symphonie s'entend partout parce que ma bouche ne vous dira jamais ce que mon coeur ressent. J'ai confondu le ciel avec la mer dans le bleu de vos yeux, confusion qui m'a enfin permis d'éprouver un sentiment d'unicité qui m'était jusque-là inconnu. Le seul horizon qui compte désormais est celui de votre regard, dans lequel me noyer n'est que félicité. Ma vie n'est qu'un grain de sable dans la plage de l'éternité, mais elle n'aurait aucun sens si nos chemins ne s'étaient pas croisés. Le temps n'a pas d'importance. Nous nous retrouverons dans nos prochaines vies pour construire ce qui n'a pas pu l'être dans celle-ci. Je peux le rêver, à défaut de le vivre, puisque mon coeur reste muet.

18:20 Écrit par Kardream | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.