18 mai 2013

Malgré tout ce que l'on peut en dire

Le passé, malgré tout ce que l'on peut en dire, est le fondement de notre présent. C'est lui qui nous a construits tels que nous sommes. C'est à lui que nous devons d'en être arrivés où nous en sommes aujourd'hui. La vie est faite de cycles plus ou moins longs, plus ou moins réguliers. Nous traversons ces cycles, avec plus ou moins de difficultés selon les circonstances, le caractère et le fait d'être aidé ou pas. Certains évènements sont plus difficiles à supporter que d'autres et restent présents chaque jour qui passe. Nous passons tous par là, vous et moi. Personne n'y échappe. C'est le contrat tacite que notre naissance a signé pour nous. À nous de faire en sorte de tirer le positif de tout ce qui nous arrive, même si le mot positif semble être le plus en contradiction avec ce qui se passe tellement c'est atroce. Nous apprenons de ce qui nous arrive et le peu que nous apprenons sur nous est déjà du positif en soi, même si cela semble difficile à croire. J'ai appris certaines choses de certaines situations, notamment une certaine patience, qui m'avait jusque là manqué, et l'indulgence, que j'essaie d'employer avec magnanimité. J'ai aussi appris que s'apitoyer sur son sort ne servait à rien. Il faut relever la tête et reprendre là où l'on s'est arrêté, avec plus de courage encore. Et le plus possible, sourire. Cela ne coûte rien. Et un sourire en entraîne un autre. Cela peut illuminer la journée de celui qui le reçoit, mais aussi celle de celui qui le donne. Et dire merci aussi. Un bienfait n'est jamais perdu.

14:58 Écrit par Kardream | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.