31 mars 2015

Oeil aveuglé

Coeur atrophié comme un muscle par la fulgurance d'une crampe

Oeil aveuglé par le filament intensément éblouissant d'une lampe

Raison désarçonnée au galop des pensées et des désirs indomptables

Faim insatisfaite aux banquets si somptueux des arts de ta table

Dans cette pénombre diaphane et délicieusement moins chienne que louve

C'est une armée de soldats impuissants qui tombe et dans nos artères couve

Éclair sonore et de génie qui traverse le manteau de nos sentiments mêlés

Bombe glaciaire qui décapite le cours de nos vies ainsi désincarnées

Ours tenu en laisse par un spectre tentaculaire et tellement naïf

Gondolier sur le sol volcanique d'une banquise où se brise mon esquif

L'absurdité intelligente de la vie me rappelle qu'en fait elle est belle

Et qu'à force de ne pas vivre vraiment les choses je passe à côté d'elle

19:15 Écrit par Kardream | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.